Le blog dAdrien

Le blog dAdrien

Désenchantée

Allez, il est temps de faire revivre ce blog, ne serait-ce que pour une fois. Après tout, il s'appelait "Actu Simpson & Futurama" à une époque, je lui dois bien ça...


Si l'attente peut être grande après ces deux séries, je dois avouer que je n'en avais pas particulièrement pour ce nouveau programme, prêt à découvrir ce qu'on voudrait bien me proposer, déjà conquis par le dessin et par l'auteur, mais conscient que rien n'est acquis. Alors qu'en est-il ?

 

Résultat de recherche d'images pour "désenchantée"

  

Si la série commence et finit bien, le reste de la saison est en revanche plus inégal.

 

En effet, le premier épisode est très réussi, et malgré une scène d'ouverture de baston très lente et peu fluide, ce qui marque un léger moment de gêne, il arrive néanmoins par la suite avec plus de maîtrise à introduire à la fois les personnages et l'univers comme il se doit, et le tout avec une durée de 36 minutes, ce qui n'est pas rien pour une série dont le format habituel tourne autour de 20min.

 

Malheureusement, c'est précisément cette différence qui jouera sur les épisodes suivants.

Avoisinant tous la demie-heure (28 minutes exactement), les épisodes traînent en longueur là où tout pourrait tenir en 20 minutes. Car sans être ennuyant, de nombreuses séquences gagneraient à être abrégées, et rien ne justifie le format à mes yeux. Non seulement l'épisode gagnerait en dynamisme là où la plupart n'en ont juste pas, mais on éviterait aussi et tout bonnement des longueurs inutiles, qui semblent exister car il fallait justement respecter un certain format.

Pour autant, le premier épisode ou les deux derniers par exemple n'ont pas ce défaut là car ils ont une histoire à raconter, histoire qui serait bâclée si on venait à en faire un épisode de 20 minutes.

 

Hors ce n'est pas le cas du reste et encore une fois, si la série manque cruellement de quelque chose, c'est bien de punch.

 

Pourquoi ne pas faire comme beaucoup de séries, un pilote plus long, nécessaire pour mettre en place un univers et un season final plus long lui aussi car plus de choses à raconter. Quant au reste, il fera la durée que l'histoire nécessite, et pas plus pour respecter un format donné.

C'est dommage de revenir sur un format à respecter absolument, du style 22 minutes des Simpson, qu'on remplit avec deux minutes de gag du canapé parce qu'on a plus d'idées.

 

L'entre deux donc, sans être dénué d'intérêt en présente tout de même assez peu, et comme l'histoire est à suivre (nous ne sommes plus vraiment sur "Un épisode/Une aventure" comme on en a l'habitude, même si des événements particuliers viendront ponctuer chaque épisode) aucun d'entre eux ne sort vraiment du lot, formant un tout un peu indissociable, avec des aventures vite oubliables.

 

L'autre défaut de la série, en plus de son manque de pep's, est malheureusement son manque de fun. (dédicace Yann Barthes)

Je n'ai pas passé un seul mauvais moment devant un épisode malgré les défauts que je cite et j'en garde un visionnage et un avis plutôt positif (même si mitigé, certes).

Mais il faut avouer qu'une fois la TV éteinte et la série derrière soit, quand bien même j'ai passé un bon moment, rare sont les fois où je me souviens avoir ri.

Et c'est tout de même regrettable, quand on s'attaque à la petite soeur de géants de l'humour (un en son temps, l'autre parti trop tôt.) (Puis revenu) (Puis parti trop tôt) (Puis revenu) (Puis parti mais un moment donné faut lâcher prise)

 

Les persos, qu'ils soient intéressant comme Bean, ou un peu niais mais sympathique comme Elfo, ne sont pas particulièrement drôles pour autant.

Mais pourquoi pas, si les situations elles, le sont. Mais même leurs aventures restent anecdotiques et n'apportent pas de quoi franchement rigoler, comme on peu rire à haute voix devant un épisode des Simpson ou de Futurama.

 

Quant à Luci, quelle déception. Il est censé être ce personnage cynique, à l'humour noir et qui aurait pu être impertinent si bien écrit.

 

Au lieu de ça, à part nous dire qu'il est méchant, absolument rien ne nous le prouve. Il passe 10 épisodes à dire "Je suis méchant", "Je suis un démon", "Je voudrais savoir quand vos maladies et vos épidémies disparaîtront pour les remplacer par des plus mortelles".

Que de belles promesses. Si ça c'est un démon, l'enfer ne doit pas être si terrible alors. Il n'agit pas une seule fois dans la série de manière condamnable et se contente de suivre Bean au cours de ses aventures. Certes, ça semble être son rôle, mais rien ne l'empêche d'avoir des actes qui collent à son attitude. Ou juste d'avoir des actes tout court, au bout d'un moment.

 

J'ai connu un personnage qui voulait la mort des humains, et qui était dix fois plus drôle, irrévérencieux et sarcastique, et qui n'hésitait pas à faire des choses plus que répréhensibles quand l'envie lui en prenait. Un certain Bender Rodriguez.

Luci n'en est même pas l'ombre, quand il a tout pour être à sa hauteur.

Alors oui, peut-être ne voulaient-ils pas en faire un deuxième Bender, mais dans ce cas, qu'on ne nous le vende pas comme tel.

 

Pour conclure cette partie, je n'aurais pas été contre une absence d'humour si l'histoire était au coeur de la série, mais ce n'est malheureusement pas le cas, et les aventures de Bean ne parviennent pas à nous captiver avant peut-être la fin de saison.

 

Au final, Désenchantée veut se situer à la fois dans la série d'aventure et d'humour, mais se place dans un entre-deux maladroit ou aucun ne ressort réellement.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "disenchantment"

 

En revanche, là où la série se démarque, c'est bien visuellement puisqu'elle est très jolie et très réussie sur tous les plans.

On retrouve l'animation style 3D comme on pouvait le voir dans Futurama sur certains plans, et on peut aussi noter tous les décors très beaux et travaillés qui font des épisodes un plaisir pour l'oeil.

 

Quant au sujet de la VO/VF, les deux sont de qualité.

Les adeptes de la VO seront heureux de retrouver des voix bien connues de Futurama, notamment John DiMaggio (Bender/Jake dans Adventure Time) dans le rôle du Roi Zog, ainsi que Maurice Lamarche ou Tress MacNeille, ou même Billy West dans plusieurs rôles secondaires.

On est donc définitivement en terrain connu si on est un habitué de l'oeuvre de Matt Groening.

 

La VF quant à elle est de très bonne facture, dirigée par William Coryn, qui s'occupe déjà de la VF de South Park (a-t-on besoin d'en dire plus ?), et qui double également Kyle dans cette dernière.

On retrouve ainsi ce dernier sur quelques voix additionnelles, mais on relèvera surtout Thierry Wermuth (Stan/Randy) dans le rôle d'Elfo, ou Christophe Lemoine (Cartman) dans celui de Luci.

 

Au final, les personnages principaux ont une meilleure voix en VF si on est habitué à South Park, quand il est plus plaisant de regarder la série en VO pour les secondaires quand on connait Futurama en VO.

Dans tous les cas, les voix collent aux personnages, et si vous n'êtes pas un habitué de la VO vous aurez une très bonne alternative.

 

 

Pour conclure, Désenchantée n'a pas la trempe ni l'étoffe de ses grandes soeurs, ni par l'humour, ni par la narration.

La série est loin d'être mauvaise et se laisse agréablement regarder, mais au delà de son visuel et de son univers, peu de choses en ressortent réellement ni ne restent.

Une première saison tout à fait perfectible donc, de par des longueurs inutiles et son manque de gags.

Je serai néanmoins présent pour la saison 2, car encore une fois je n'ai pas passé un mauvais moment, et la fin de la saison 1 donne un peu d'espoir, mais il faudra vraiment que la série sorte de cet entre-deux dans laquelle elle s'est fourrée, soit pour nous captiver par son histoire, soit pour nous faire vraiment rire, et pas juste sourire à l'occasion.

 

Résultat de recherche d'images pour "disenchantment*"



20/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi