Le blog dAdrien

Le blog dAdrien

-M- : Concert

Comme je vous l'avait dit dans l'avant dernier article qui était consacré au dernier album de -M-, j'ai été hier soir le voir en concert au Zénith de Nantes.



J'y ai été bien en avance histoire d'être devant, et tellement en avance qu'il n'y avait presque personne ! Après une heure d'attente et l'espoir que les portes s'ouvrent à 18h30, ce qui m'aurait permis de me placer, les portes se sont en effet ouvertes, mais pas pour tout le monde, puisque pour pouvoir rentrer à cette heure ci, il fallait avoir acheté ses places "Fosse Early", qui vous permet de rentrer plus tôt que les autres et donc de bien vous placer.
Comme je n'avais qu'une place normale en fosse, j'ai du attendre un peu pour rentrer au final peut-être 20 minutes plus tard. Malgré les personnes déjà présentes devant la scène, je n'était pas mal placé du tout puisque j'étais dans les premiers de la file et je me suis donc retrouvé à une place tout à fait correcte dans la fosse.

Après une heure d'attente dehors, c'est maintenant une heure et demi dans la salle qu'il faut patienter avant que le concert ne commence. Et encore, avant la première partie ! Celle-ci commence à 20h et se prolonge plus d'une demi-heure, ce qui commence à être long, d'autant que la chanteuse m'insupportait et que j'avais sacrément envie de lui coller une tarte. Bref, ça se finit enfin, et c'est un peu avant 21h (parce que oui, il fallait bien encore 20 minutes d'entracte, sans quoi je n'aurais sans douté pas assez patienté) que le concert a enfin commencé.

Le piano de "Elle" se fait entendre, et on peut aperçevoir -M- derrière le grand drap noir qui le cache et le sépare du public. Puis ce dernier tombe, et la chanson continue. La scène est plutôt sombre pendant tout le morceau mais on voit maintenant très bien le chanteur qui se cache sous des lunettes en forme de M et aux verres miroir, qui font réfléchir la lumière projetée sur lui pour la renvoyer sous forme de faisceaux lumineux sur le public, ce qui était, il faut bien le dire, plutôt classe.
Sans transition, il enchaîne directement avec "Le film", faisant donc à la suite les deux premières chansons du dernier album. Puis, après quelques mots au public, c'est au tour du Baptème d'être joué. Je ne saurais plus après vous dire dans quel ordre il a joué les chansons, mais il a pratiquement joué tout le dernier album, car mêlées à d'anciennes chansons, on a pu retrouver "Mojo", "Océan", "La vie tue", "La grosse bombe", "La maison de Saraï" et "Baia", qui était une des dernières chansons.

Si -M- peut parfois être très rock, il se montre en revanche souvent très calme dans beaucoup de ses chansons. Pour ce qui est du concert, c'est loin d'être le cas, et le chanteur se donne à fond sur les morceaux, les dotant parfois de solos maitrisés, le plus bel exemple étant celui de "Je dis Aime" où le chanteur s'est laissé tomber dans la foule pour continuer son solo pendant son slam, porté par le public qui l'a ensuite ramené sur scène.



-M- lors du solo sur "Je dis Aime"

Ce que j'ai surtout retenu du concert, qui changeait des autres, c'est la scénographie. En effet, le slam de -M- n'était pas son seul tour dans le public, puisqu'en plus de la scène principale, il disposait également d'une scène mobile avec laquelle il se déplaçait dans la fosse, changeant ainsi la scène de place, et se rapprochant du public. C'est sur cette sorte de "papamobile" comme il l'appelait qu'il a surgit à un moment du concert après avoir disparu de scène pour jouer quelques morceaux seulement avec son piano, comme "La seine" ou "Onde sensuelle".
Placé à gauche de la fosse, le public a alors du se tourner pour le regarder, avant qu'il ne retourne sur la scène principale.




On a alors pu entendre quelques anciens morceaux comme "Mama Sam", "Machistador" ou "Le complexe du Corn Flakes". Après ses lunettes miroir, il a fait place à des lunettes qui éclairaient (photo ci-dessus), ce qui était tout aussi classe, si ce n'est plus.
Vers la fin du concert, il s'est mis sur le devant de la scène avec son batteur et son "Basstar" (une guitare/basse avec rajouts de claviers électroniques) pour jouer. Puis, soudainement, le public commençait à reculer. Certains commençaient à râler parce que ça poussait, d'autres ne comprenaient juste pas, et ce n'était pourtant pas bien difficile à comprendre : c'est la scène qui avançait.

Ainsi, petit à petit, le groupe s'est retrouvé au milieu de la fosse sur une scène un peu plus grande que celle où était -M- dont je parlais tout à l'heure pour jouer quelques morceaux comme "Le roi des ombres". J'étais tout prêt de la scène, mais je n'ai quasiment pas pris de photo car j'avais l'éclairage braqué pile sur moi, et du coup on ne voyait rien à part une lumière aveuglante. Mais en vrai, et pas à travers un appareil photo, la lumière était juste magnifique et pas du tout dérangeante, et comme le chanteur se trouvait pile en face par rapport à mon angle, cela faisait une vue superbe et le rendait encore une fois classe.
La scène s'est ensuite reculé petit à petit pour revenir à son emplacement original, où le concert s'est poursuivit avec Baia.
Après un rappel, -M- a fini avec son "kiff" habituel, qui est de simplement danser sur Mojo avec les "Mojo Boys", quand bien même il l'avait déjà joué plus tôt lors du concert.
Après tant d'énergie reçue d'un coup, c'est avec plaisir qu'on se rappelle qu'il y aura encore une date en Novembre au Zénith de Nantes, où bon nombre des mêmes spectateurs du 24/05 et du 04/06 seront sûrement, dont je ferai très probablement parti.


-M- lors de la chanson Baia


05/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi