Le blog dAdrien

Le blog dAdrien

[Critique] Star Wars : L'éveil de la Force

30 Octobre 2012 : Disney rachète Lucasfilm et annonce une nouvelle trilogie STAR WARS.

24 Janvier 2013 : J.J Abrams est officiellement annoncé comme le réalisateur de l'épisode VII.

Mai 2014 : Le tournage du film débute.

6 Novembre 2014 : L'épisode VII s'appellera officiellement "The Force Awakens".

  

16 Décembre 2015 : "L'éveil de la force" sort au cinéma en France. 

  

Dans la salle, tout le monde est excité. Une fille a le visage peint en Dark Maul. Tout le monde ne parle que de Star Wars.

Les mecs devant moi peinent à croire qu'ils ne reste plus que quelques minutes après plus de trois ans d'attente.

Les lumières s'éteignent. Le logo LucasFilm apparait. Déjà, l'extase monte. Viens ensuite la traditionnelle accroche : "A long time ago, in a galaxy far far away".

Puis...

 

 

2000px-Star_Wars_Logo.svg.png

 

La salle entière applaudit et découvre, attentif et pour la première fois, le texte indiquant le contexte du film.

 

 

Il va sans dire qu'il va devenir difficile, voir impossible de lire la suite de cette critique sans vous faire spoiler si vous n'avez pas encore vu l'épisode VII.

Aussi vous inviterai-je, dans un premier temps à aller le voir, puis à revenir lire cet article, et également partager votre avis si vous le souhaitez !

 

  

Le contexte de ce Star Wars est particulier. Il fallait rester fidèle à la trilogie d'origine, et ne pas reproduire les mêmes erreurs qu'avec la prélogie. 

Les quelques images et bandes-annonces diffusées par Disney laissaient penser que c'est parfaitement ce qui se profilait.

Alors qu'en est-il au final ?

 

Pour être fidèle, il l'est. Mais ne le serait-il pas un peu trop ?

 

A vouloir éviter la prise de risque et trop coller à l'histoire d'origine, l'épisode VII devient une sorte de "Un nouvel espoir" bis, avec une flopée d'éléments que l'on retrouve dans les deux.

Le film se situe au final, si on exagère un peu (mais pas tant que ça) entre la suite et le remake.

 

L'histoire est simple, et pratiquement identique à l'épisode IV.

 

Après la chute de l'Empire, une nouvelle organisation armée poursuit son oeuvre, dirigé par le leader suprême Snoke, (le nouveau palpatine en gros) et Kylo Ren, son subordonné (le nouveau Dark Vador).
En conséquence, la Résistance existe toujours, et est menée par l'ex Princesse Leia, désormais Générale.
Le 1er Ordre est établit sur Starkiller, une planète reconverti en arme massive, mais, qui comme toute base intelligemment construite, a un point faible qui permet de tout faire péter. Sans doute une obligation dans le cahier des charges des architectes à cette époque. 
Notons également que le film débute avec le meilleur pilote de la résistance, qui, envoyée par la désormais Générale Organa (sans doute parce qu'elle l'avait déjà fait près de 40 ans plus tôt) cache des plans d'une grande importance dans un petit droïde rigolo, qui s'enfuit avec. Convoité par le Premier Ordre, celui-ci se met alors à la recherche du Droïde.

 Ça vous dit quelque chose ? C'est normal.

 

On pourra également relever la scène de la cantina, qui a sans doute voulu jouer sur la nostalgie et montrer la fidélité à l'univers de base. M'enfin, déjà, on commence le film sur une planète identique à Tatooine, et il n'y a bien que le nom qui les différencie, et je râle peut-être pour rien, mais la cantina vient rajouter une dose de "copier/coller" par dessus tout ça.

 

 

Malgré tout, le film reste étonnamment réussi. Alors certes, la note n'est pas parfaite au vu de tous les points cités ci-dessus, mais si on les met légèrement de côté, on reprend le plaisir que l'on a quand on regarde un Star Wars.

Sans être totalement déconcertant au début, le film commence avec des personnages que nous ne connaissons pas encore. On aura donc un peu de mal, quand bien même on sait que l'on regarde un Star Wars, à se mettre tout de suite dedans. Mais cela ne dure pas bien longtemps, et le temps d'apprendre à les connaître et à les apprécier, d'anciens personnages faisant leur apparition, et surtout, les batailles spectaculaires au sol comme en l'air nous font réaliser d'un coup "Bon Dieu, c'est bien Star Wars que je regarde !"

 

Vas-y Chewie, fais péter l'hyperdrive !

 

Le film est visuellement très réussi, les batailles entre le 1er ordre et les résistants sont très prenantes et assez époustouflantes. Néanmoins, pas de bataille de sabre aussi mémorables qu'ont pu l'être celles de la prélogie. On aura deux combats au sabre en gros, dont un avec Finn, qui, malgré le fait qu'il n'a toujours tiré qu'au blaster arrive quand même à tenir tête à Kylo Ren. Une aberration pour certains, et même si je suis assez d'accord sur ce point, ça ne m'a pas gêné plus que ça. Il se débrouille, mais se fait quand même mettre au tapis, ce qui reste donc crédible. Après, oui, il aurait du se faire laminer dès le début, mais bon, c'est pas notre héros pour rien !

 

Quant à Rey, ce que j'ai beaucoup entendu autour de moi est la vitesse à laquelle elle acquiert la Force. En effet, elle passe d'un stade où elle ne connait rien de tout ça et pense même à une légende, à un autre stade où elle la contrôle aussi bien, voir mieux que Kylo Ren, qui semblait pourtant bien puissant.

Ma foi, un autre point auquel je ne peux que concéder. Je ne l'avais pas remarqué pendant le film, mais il est vrai que son évolution est quand même légèrement abusé. Même Anakin, dont le taux de midi-chloriens était le plus élevé jamais vu (et peut-être même conçu par eux !!) n'a pas progressé aussi vite. Après, on peut se dire que la Force ayant toujours sommeillé en elle, elle en récupère la totalité de ses pouvoirs lorsqu'elle se réveille. Encore une fois, c'est quelque chose qui ne m'a pas choqué et qui ne me dérange pas vraiment au final.

 

Ces deux derniers points ne font donc pas parti de la liste des défauts pour moi, même si je comprends qu'ils peuvent l'être pour d'autres.

 

 

Enfin, ce qui m'a dérangé, ou plutôt manqué, c'est ce qui se passe avant tout ça.

Parce que le film commence, et on se rend compte que rien n'a changé. On devrait se dire que les méchants ont perdu et que la rébellion a donc cessé d'exister.

Mais non, les deux sont toujours là, et sont EXACTEMENT les mêmes. Une armée de Stormtrooper dirigées par un ancien chevalier Jedi (en devenir dans le cas présent) qui a sombré du côté obscur et qui reçoit ses ordres du grand leadeur suprême. Et du coup, on est toujours autant dans un copier/coller de ce qui a déjà été fait.

 

Je suppose qu'on démarre directement dans l'action pour éviter un film remplies de longueurs à "La Menace Fantôme" qui nous aurait montré comment tout a rebasculé, mais je trouve que ça aurait quand même été intéressant de le voir si ça avait été bien fait. Mais je me doute aussi que si ça n'a pas été fait, c'est pour ne pas empiéter sur la suite et fin de la trilogie, et il était peut-être nécessaire de ne pas commencer l'histoire avant pour ne pas perdre trop de temps.

 

 Quoi ? Q'est-ce que tu dis BB-8 ?!

 

Au final, le film reste très bon à regarder, et on regrettera juste un manque de prise de risque, et une histoire beaucoup trop proche de celle d'origine, nous obligeant à suivre quasiment la même trame que celle de l'épisode IV. Si je fais confiance à l'équipe pour les prochains films, je la met aussi en garde, car si il n'y a pas à s'inquiéter en matière d'univers, on ne peut pas en dire autant en terme de scénario. Alors par pitié, pas de quatrième Etoile Noire, Etoile de la mort, StarKiller ou comme vous voulez, parce que là ça fait 3 fois, et si ce n'est pas déjà la fois de trop, une autre décrédibiliserait toute la trilogie.

 

En espérant ne pas avoir un Episode VIII : Le Premier Ordre contre-attaque, car si "L'éveil de la Force" s'était appelé "Un nouvel espoir", il n'y aurait rien eu de choquant.

De plus, "Le Retour du Jedi" est un titre qui pourrait très bien coller au prochain épisode au vu de la fin de de l'épisode VII.



18/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi